Pratiquer la méditation

Ce que peut vous apporter la méditation

Table des matières

Des clés pour devenir autonome grâce à la méditation

Pratiquer la méditation permet de transformer votre existence et surtout de posséder des clés de façon à devenir autonome. Aujourd’hui, c’est très difficile de s’y retrouver dans le domaine de la méditation parce que ça nous vient de différentes traditions surtout orientales, indiennes, tibétaines et autres. Chacun à son approche de pratiquer la méditation.

Mais on se rend compte pour nous Occidentaux, tout ça paraît un petit peu ésotérique. Mais aujourd’hui, ça a beaucoup évolué, les scientifiques se sont énormément intéressés aux effets de la méditation. On peut voir qu’effectivement, il y a une véritable valeur de pratiquer la méditation. Parce qu’on sait que ce soit du point de vue de la santé physique comme de la santé mentale, la méditation apporte de très grands bienfaits. Et sur le plan de la réalisation personnelle, de l’épanouissement personnel effectivement, on peut voir que pratiquer la méditation a un grand intérêt pour chacun d’entre nous. La méditation, c’est un entraînement de l’esprit. C’est important aujourd’hui, même en Occident, il y a une véritable confusion sur la méditation. Certains disent la méditation, c’est la pleine conscience alors que la pleine conscience est un aspect de la méditation. D’autres disent, je fais de l’autohypnose donc je fais de la méditation, c’est devenu extrêmement confus.

Origine de la pleine conscience

En fait, il y a des bases fondamentales qu’il faut reconnaître pour pratiquer la méditation. On parle de méditation de pleine conscience mais à l’origine, on ne parlait pas de pleine conscience. La pleine conscience était amenée par le Dr Jon Kabat Zinn qui a été le premier, en 1979 a installé des protocoles d’études sur la pleine conscience.

Origine, développement et applications de la pleine conscience (meditation-pleine-conscience.com)

Donc, on ne parlait pas de pleine conscience  mais de l’attention, parce que c’est une capacité, une faculté que nous possédons tous. Nous avons la faculté d’être attentif.ve, on peut être attentif.ve à ma main, à l’extérieur, je peux regarder toutes sortes de choses autour de moi. Mais je peux aussi être attentive à divers processus que ce soit physiques, mentaux, etc…

Ne pas s'identifier à nos pensées et émotions

Mais le point le plus important dans l’attention c’est une clé extraordinaire qui va nous aider à ne plus nous identifier à nos pensées et émotions. A condition que l’on ait reconnu que ce sont bien ces émotions qui sont la vraie cause de notre souffrance. Parce que nous, dans notre perception ordinaire, nous avons tendance à attribuer les causes de notre souffrance à l’extérieur. Une personne me lance un mot malheureux pas très agréable, je vais ressentir des désagréments, cela va être très désagréable et je vais attribuer cette souffrance à cette personne.

Mais on sait très bien que c’est faux parce que si vous mettez dix personnes dans les mêmes conditions, il n’y a pas une seule personne qui va ressentir cette remarque ou cette insulte de la même façon. Il y a des personnes qui ne seront pas du tout affecté. Il y en a d’autres qui vont plutôt rire, d’autres cela va les mettre en colère ou les faire pleurer, etc… Donc il n’y a pas une réaction qui sera identique. Pourquoi ? Parce que chaque personne, quelque soit la situation où elle est confrontée a une perception mentale qui lui est propre. Et la réaction vient de là.

La vraie cause de la souffrance

Et donc, c’est là où c’est très important qu’il faut reconnaitre que la vraie cause de la souffrance, c’est bien notre esprit qui crée l’émotion et qui fait qu’elle va s’élever. Alors vous allez dire qu’en cas d’agression, bien sûr il y a une véritable souffrance mais on voit que là c’est pareil. Même dans les cas extrêmes, à situation identique, vous n’avez pas une seule personne qui va vivre la chose de la même façon. Des personnes vont très vite se relever, à se remettre de soit un coup dur, soit même d’une agression violente. D’autres vont être en très grande difficulté pour arriver à retrouver leur sérénité et parfois garder cela en elle toute leur existence.

Se libérer des charges émotionnelles

Donc on voit que là, personne n’est égale devant ces circonstances parce qu’encore une fois, nous avons tous une perception, une représentation mentale des situations qui nous sont propre. Parce que tant que l’on continue à accuser les conditions extérieures ou les autres comme étant la cause de notre souffrance, on ne se donne aucune chance de s’en libérer. Parce que l’idée est de devenir moins vulnérable à des remarques, des attaques ou des conditions adverses. Et l’on peut remarquer que lorsque quelqu’un entreprend une démarche de méditation elle devient beaucoup moins vulnérable aux conditions adverses. Parce qu’effectivement, elle arrive à se libérer de toute la charge émotionnelle qui se libère chaque fois où elle est confrontée à ce genre de situation.

Intérêt à pratiquer la  méditation

Donc on peut voir qu’effectivement, il y a un intérêt à pratiquer la méditation. Notre conscience a la fâcheuse habitude de s’identifier à nos pensées et donc forcément à nos émotions. En reprenant l’exemple de quelqu’un qui nous fait une remarque, on se retrouve dans des conditions un peu particulières, un peu difficiles et bien on peut voir que l’on va être emporté dans nos émotions, on va véritablement subir et perdre notre recul. Une rupture, un deuil, etc… on va voir que l’on va vivre ça avec une charge émotionnelle qui nous est propre.

Et ça, c’est parce que la conscience s’identifie à la pensée et donc à nos émotions. La pratique de l’attention est très importante parce qu’elle va nous aider, nous donner plus de stabilité, du recul par rapport à nous-même, à nos pensées et nos émotions. Cela ne veut pas dire que l’on va refouler nos pensées, les ignorer au contraire, on ne va plus s’identifier. On va être capable de les voir un peu comme des nuages qui passent dans le ciel sans s’y attacher.

Pratiquer la méditation

La méditation se pratique graduellement

C’est très difficile de se mettre comme ça assis.se tout de suite en méditation. Les gens finalement se perdent dans leurs pensées, s’identifient à leurs pensées mais le but est de porter notre attention. Et là où nous sommes, d’être de plus en plus présent, voir ce qui se passe en nous sans pour autant y adhérer, s’associer à ses pensées et émotions.

Alors, il ne suffit pas de faire quelques pratiques de méditations pendant quelques jours pour en ressentir les effets. Cela demande de la pratique, du temps, d’en faire tout simplement une habitude. Un quotidien qui nous accompagne tous les jours et nous aident à ne plus être le jeu de nos pensées et émotions. Donc on va porter notre attention sur notre corps, nos sensations physiques que ce soit sur le mental, la respiration. Et on va découvrir que l’on va élargir notre champ de conscience à la fois dans le temps et l’espace. Nous donner énormément de recul, de hauteur par rapport à notre vie, notre situation.

Alors évidemment, puisqu’on apprend à ne plus s’identifier aux pensées et émotions, apprendre à les désamorcer, elles vont perdre de leur intensité. Ce qui va nous permettre de ne plus être tiré par le bas. Nos émotions jusque là nous tiraient vers le bas. Quelles soient positives ou négatives, on apprend à avoir cette attitude libre de nos pensées. Alors, il faut faire très attention car lorsque l’on parle de détachement, dans notre culture c’est vu de manière très péjorative, très négative. C’est quelque chose de négatif le fait d’être détaché de ses pensées. On associe ça à une forme d’indifférence ce qui n’a strictement rien à voir. En fait on est libre, on laisse les choses en nous-même sans intervenir, sans essayer de les contrôler.

Alors ça va nous apporter de la stabilité, beaucoup plus de recul, une meilleure gestion de nos émotions. Et maintenant, on sait qu’au niveau de la santé c’est extrêmement positif, le cœur bat plus calmement, la pression artérielle diminue donc c’est un adjudant thérapeutique d’une très grande valeur. Au niveau de  l’électroencéphalographie, les ondes cérébrales vont ralentir, on va voir apparaître les ondes alpha et on sait que ces ondes participent à notre équilibre psychologique.

Méditation et santé : quels bienfaits ? (matmut.fr)

Donc ce qui est extrêmement favorable à notre bien-être et notre santé qu’elle soit physique ou mentale encore une fois, c’est essentielle pour  pratiquer la méditation mais cela ne suffit pas. Pourquoi ? Parce que nos émotions ont des racines très profondes, très ancrées en nous. Donc vraiment, la première chose est d’acquérir cette stabilité, d’être là.

Comment apprendre la méditation ?

Alors nous Occidentaux on a un peu de mal avec cette posture assise. Déjà cela fait très mal au dos si on est pas entrainer, donc ça prend un certain temps. On peut s’asseoir sur un fauteuil, on peut le faire. On a de bien meilleurs résultats si on commence allongé.e pour plus tard apprendre la position assise. Parce qu’on est un peuple très stressé, très actif, agité, etc… Et donc, la première chose que l’on a besoin de faire c’est de se reposer.

Donc la position allongée nous donne l’impression de s’abandonner. Il ne s’agit pas de s’endormir, ce n’est pas de la relaxation, il ne faut pas confondre avec des techniques de relaxation. Le but c’est vraiment d’éveiller l’attention et faire en sorte que la conscience gagne en stabilité. On va renforcer ce recul par rapport à nos émotions, à se regarder et regarder nos émotions avec suffisamment de détachement. Avec un détachement bienveillant à l’égard de nous-même.

Quelles pratiques peut-on développer grâce à la méditation ?

L’acceptation de soi va nous aider à porter davantage d’attention à ce qui est positif en nous. A nos qualités qui sont là, présentes en nous et qui font partie de notre nature. On a pas besoin de les inventer, il suffit de les reconnaitre et souvent, notre conscience est plus identifiée et portée sur ce qui est plutôt négatif en nous-même. Donc donner davantage d’attention aux aspects positifs de nous-même, à avoir plus d’estime aussi.

Et on va apprendre aussi à avoir un regard différent sur ce que l’on considère de négatif en nous. Comme par exemple on pense toujours que la colère est négative, mais la colère n’est ni positive, ni négative. On va voir que la plupart des cas, la colère cache de la tristesse ou de la peur et de la refouler est vain parce que l’on cache quelque chose. Et on va apprendre au contraire d’être complètement à l’aise avec nos émotions plutôt que d’essayer de les évincer, de les refouler. On va apprendre à être complètement à l’aise avec nos propres émotions.

Comment réaliser ses objectifs ?

Vous allez voir qu’à la base on va être empêché. On a des aspirations, on souhaite réaliser des choses dans notre existence ne serait-ce déjà que d’être heureux.se. En même temps, on est empêché par toutes sortes de peurs, de culpabilités qui font que l’on va être freiné. Donc  pratiquer la méditation peut unifier les énergies et la réalisation de cette aspiration, de cet objectif. La difficulté pour nous est vraiment d’unifier ces énergies.

Les affirmations positives

Vous avez la pratique des affirmations positives qui est très mal comprise. Il ne s’agit pas de se laver le cerveau, de se répéter des phrases qui n’ont pas de sens pour vous.  Au contraire, éveiller un sentiment en nous par les suggestions. On va éveiller des tendances positives qui sont en nous et de leur donner plus de place. C’est surtout à ça que va servir la pratique des affirmations positives..

La motivation

La motivation est un moteur indispensable et si vous avez un moteur puissant, vous allez pouvoir monter la côte malgré la difficulté. Donc c’est important de savoir nourrir ses motivations pour redonner de l’énergie à cette motivation pour avancer.

La confiance en soi

Et puis vous avez la pratique de la confiance en soi. La confiance en soi est le pilier de la réussite d’une vie. Sans confiance en soi, c’est difficile de mener à bien des projets si on doute de soi, de ses capacités de les mener à bien. Si on a suffisamment de confiance en soi, on va être capable de faire face à ces difficultés.

Alors voilà, pratiquer la méditation vous apporte des bénéfices sur la santé, le bien-être et le développement personnel et dans beaucoup d’autres domaines de votre vie.